GLOB | Conseils sur les yeux et la vue.
Les ophtalmologistes du cabinet de Plérin vous donne des conseils afin de protéger votre vue.
conseils, maladies, oeil, yeux, consultation, intervention, chirurgie
15433
page,page-id-15433,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive
 

Conseils

Conseils

Prendre soin de ses yeux c’est protéger sa vue.

Pour votre consultation, la carte vitale sera nécessaire ; pensez à la prendre.

Si vous bénéficiez du tiers payant, nous aurons besoin de votre attestation à jour.

Si vous portez des lunettes il est préférable de les apporter à la consultation.

Si vous portez des lentilles, pensez à vous munir des références précises (marque, puissance, rayon, diamètre), du boitier d’entretien et des lentilles.

Si vous avez des traitements médicamenteux, n’oubliez pas votre ordonnance, elle peut nous être utile. De même, si vous avez des examens ophtalmologiques antérieurs, vous pouvez les apporter pour compléter votre dossier médical.

Enfin, présentez vos courriers à la secrétaire en arrivant si vous êtes adressés par un autre médecin.

La consultation chez l’ophtalmologue peut être impressionnante parce qu’elle fait intervenir de nombreux appareils de mesure mais ce n’est pas douloureux.

Pour mesurer la tension dans l’œil, vous recevrez un souffle d’air sur l’œil, c’est désagréable mais ça ne fait pas mal. De même, dans certains cas, l’ophtalmologiste posera une lentille sur votre œil. Cet examen est impressionnant mais indolore.

Voiture:

Si vous venez en voiture, votre GPS peut confondre la rue François Jacob avec la rue Max Jacob qui se situe dans le centre de Plérin. La rue François Jacob se situe dans la zone de l’arrivée à proximité du site de l’Hôpital Privé des Côtes d’Armor.

Certains examens peuvent nécessiter une dilatation des pupilles qui modifie la vision et empêche la conduite pendant 2-3 heures. L’idéal est de venir accompagné.

Les blocs opératoires se situent à l’Hôpital Privé des Côtes d’Armor au 10 rue François Jacob dans la zone de l’arrivée. Les consultations d’anesthésie se déroulent à la maison médicale au 12 rue François Jacob au sous sol.

Une douche à la bétadine® est à prendre la veille et le matin de l’intervention. Un ordonnance vous a été donnée par l’ophtalmologiste.

N’oubliez pas de mettre les collyres prescrits pour préparer votre oeil à la chirurgie et de les apporter pour éventuellement en remettre juste avant de passer au bloc.

L’anesthésiste vous aura indiqué un horaire à partir duquel vous devez être à jeun et quel médicament vous pourrez prendre le jour de l’intervention. 

En arrivant, dirigez-vous vers l’accueil du service ambulatoire au 1er étage par l’ascenseur 8. 

Les lasers se font au GLOB au même endroit que pour les consultations.

Des gouttes sont à instiller dans l’oeil avant le laser.

Les injection intra vitréennes se pratiquent à l’Hôpital Privé des Côtes d’Armor au 10 rue François Jacob aux soins externes au 1er étage.

N’oubliez pas d’aller chercher le produit prescrit dans la pharmacie de votre choix. Certains produits sont à commander plusieurs jours avant et à conserver au réfrigérateur.

N’oubliez le produit prescrit pour que l’ophtalmologiste puisse l’injecter dans votre oeil.

Certains collyres nécessitent d’ôter ses lentilles au préalable. Vous pourrez les remettre après un délai de 15 minutes.

Avant de mettre vos gouttes, lavez vous les mains à l’eau et au savon, penchez la tête en arrière et regardez vers le haut.

Tirez sur la paupière du bas pour former un creux. Appuyez sur le flacon ou l’unidose pour libérer une goutte. Essayez de ne pas toucher l’oeil pour ne pas contaminer le flacon avec des microbes. Essuyez le surplus tombé sur la joue s’il y en a.

Si vous avez plusieurs collyres à instiller, il est conseillé d’attendre au moins 10 minutes entre chaque goutte, le temps que l’oeil absorbe la goutte.

Attention: certains collyres se conservent au réfrigérateur, d’autres nécessitent d’être agités avant utilisation. Conférez vous à la notice.

Si vous n’êtes pas sûrs d’avoir bien visé l’oeil, vous pouvez recommencer immédiatement, l’oeil ne pouvant retenir qu’une goutte à la fois, la seconde goutte coulera sur la joue si elle est en excès.

En cas d’oubli, mettez votre collyre au moment où vous vous en apercevez puis reprenez selon la prescription.

Pour lutter contre le vieillissement de l’oeil, il est préconisé de manger des aliments riches en antioxydants qui ont un effet protecteur sur la rétine, comme les fruits frais riches en vitamine C (kiwis, agrumes…) et les légumes frais riches en lutéine et zéaxanthine : en particuliers les légumes vert foncé ( brocolis, épinards, oseille, chou vert, haricots verts, courgettes…) seraient particulièrement bénéfiques.

Le zinc protège également la rétine du vieillissement. Il est contenu dans les légumes secs, le pain complet, les fromages, les crustacés, les jaunes d’oeufs…).

La consommation de baies (bleuets, fraises, framboises, cerises…) est aussi conseillée.

Les Omega-3 contenus dans certaines huiles végétales (huile de lin, colza, noix…), les jeunes pousses (mâche, pourpier, épinard…), les oléagineux (noix, amandes, graines de courge…) et les poissons gras (saumon, hareng, maquereau, sardine, thon…), réduisent le risque d’être atteint de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Pour protéger vos yeux du soleil, les lunettes de soleil sont indispensables à condition qu’elles soient aux normes CE. Le port de lunettes de soleil doit débuter dès la petite enfance.

En l’absence de protection, les UV abîment vos yeux et accélèrent leur vieillissement. Le risque est majoré à la mer et à la montagne. La mer réfléchit jusqu’à 30% des UV. La neige réfléchit jusqu’à 90% des UV. Les UV entraînent une kératite ou ophtalmie des neiges. Il s’agit d’une brûlure de la cornée (la surface de l’oeil) qui se traduit par un larmoiement, une rougeur et une sensation de grains de sable. A long terme, les UV provoquent une cataracte prématurément et augmentent le risque de développer une DMLA ou un mélanome.

Une bonne hygiène est indispensable pour éviter les infections. Une lentille sale peut infecter l’oeil. Les infections oculaires sont très graves et peuvent conduire à une baisse de vision irréversible, à la cécité voire à la perte de l’oeil. Le lavage soigneux des mains et des ongles au savon est indispensable avant toute manipulation. Séchez vos mains avec une serviette non pelucheuse pour éviter de mettre de l’eau sur vos lentilles. Coupez vous les ongles courts pour ne pas griffer les lentilles quand vous les ôtez. Masser vos lentilles avec un peu de produit d’entretien dans le creux de la main le soir avant de les faire tremper dans le boitier.

Si vos lentilles de contact commencent à vous faire mal, à s’assécher ou à devenir inconfortables, ou encore certaines personnes vous font remarquer que vos yeux sont rouges, retirez vos lentilles. La douleur et la gêne sont souvent une manière pour vos yeux de vous indiquer que quelque chose ne va pas.

Il est fortement déconseillé d’acheter ses lentilles sur Internet. Certaines des lentilles vendues sur Internet peuvent ne pas être agréées par les autorités adéquates et vous n’avez aucun moyen de détecter des contre-façons pouvant être nocives pour l’oeil.

L’ennemi numéro 1 des lentilles est l’eau. Que ce soit l’eau du robinet, de piscine ou de mer, il faut impérativement éviter tout contact avec les lentilles et le boitier. Ne porter jamais vos lentilles sous la douche ni à la piscine. Séchez vous bien les mains avant de les manipuler. Le boitier d’entretien ne doit jamais être rincé à l’eau du robinet. Dans l’eau, se trouvent des amibes. Ce sont des microbes qui donnent un abcès très sévère de l’oeil, souvent résistant aux traitements.

S’échanger les lentilles entre personnes peut conduire à des infections graves, les lentilles sont personnelles.

Ne les portez pas plus longtemps que la durée autorisée. Que vous les portiez ou pas, le délai de validité de vos lentilles est le même.

Ne les gardez pas pour dormir la nuit.

Eviter de les porter en avion, la climatisation assèche les yeux et les lentilles deviennent inconfortables.

Ne garder pas le flacon ouvert trop longtemps et changez d’étui régulièrement afin d’éviter toute contamination par un germe.

Ne porter jamais vos lentilles si votre oeil est rouge et douloureux, même si la douleur se calme avec les lentilles. La lentille masquerait la prolifération des microbes et aggraverait la situation.

Je cherche un ophtalmologiste: I need to find an ophthalmologist

J’ai une douleur légère / importante / très forte à l’oeil :  My eye is aching slightly / badly / very badly

oeil : eye

ophtalmologiste : ophthalmologist

douloureux : painful

Je suis allergique à … : I am allergic to …

ordonnance : prescription

éblouissement : photophobia

trouble : bleary

conjonctivite : conjunctivitis

gouttes : drops

pommade : ointment

lunettes : glasses

pansement : dressing

glaucome : glaucoma

diminution de la vision : loss of vision

brûlure oculaire : ocular burn

yeux qui grattent : itching eyes

larmoiement : tearing

sécheresse oculaire : eye dryness

rougeur oculaire : reddening of the eye / blood shot eye

J’ai mal à la tête : I have a headache

lentille : contact lens